Les différentes protéines en poudre

Les différentes protéines en poudre

Passons en revue les différentes sortes de protéines en poudre.

La Whey protéine :

Il s’agit très certainement de la protéine en poudre la plus connue et la plus répandue actuellement. La protéine totale de lait est composée de 80 % de caséine et de 20 % de lactosérum (Whey). Si vous ne savez pas ce qu’est le lactosérum ou que ce terme vous inquiète, il vous suffit de regarder la fine couche liquide qui recouvre le haut de vos yaourts. Si vous avez tendance à vider dans l’évier ce liquide (comme malheureusement je le faisais avant de savoir), surtout ne ne le faites plus car le lactosérum est la protéine qui contient le plus d’acides aminés assimilables par notre corps.Ce dernier contient notamment beaucoup de BCAA (acides aminés dits « branchés »), dont la leucine. Environ 25 % des acides aminés de la Whey sont des BCAA. La protéine Whey est celle qui contient le plus de cystéine, ce qui lui confère de nombreuses vertus antioxydantes. Le revers de la médaille est que la Whey est pauvre en glutamine et en argine.

Les différentes Whey

Il existe plusieurs sortes de Whey, ce qui va permettre de les distinguer est sonprocessus de filtration. La protéine Whey concentrée est la plus simple, les plus développées ( et aussi les plus chères ) sont l’hydrolysat et
l’isolat.

Que peut-on attendre de la protéine Whey ?

La Whey active et accroit vos cellules souches musculaires, autrement dit, la Whey va vous permettre d’augmenter vos cellules musculaires nouvelles, ce qui est indispensable à l’hypertrophie de vos muscles par exemple.

La Caséine

Cette protéine est issue du lait, si elle contient très peu d’arginine, elle est très riche en glutamine et en tyrosine. Les protéines en poudre vous permettent d’accroître l’action anabolique de vos efforts sportifs, et quand on sait que des études scientifiques ont démontré que le lait entier était plus efficace que le lait écrémé sur la synthèse anabolique, on peut donc penser que la caséine a une action anabolique importante. ca n’est pas raison car dans le lait écrémé ce sont les lipides et vitamines qui ont été retirés par rapport au lait entier, pas la caseine. L’ecremage reduit le potentiel anabolique du lait entier parce qu il ote certaines substances comme les vitamines ou acides gras mais il n a aucun impact sur le contenu en proteines.
 

Les mélanges Whey / Caséine

Le but de ce mélange est de fournir une protéine riche en BCAA et en acides aminés essentiels, comme le lait maternel humain, qui est composé à hauteur égale de caséine et de lactosérum. Sachant que le lait maternel stimule la croissance musculaire des tout petits, il en fera de même pour nos muscles. Du coup, l’anabolisme des protéines rapides de la whey s’accorde bien avec l’action anticatabolisante de la caséine.

La protéine d’oeuf :

Elle représentait la référence pour la qualité biologique de la protéine en poudre. Mais elle est devenue un peu  » obsolète  » après l’arrivée de la Whey. Pourtant, elle est riche en acides aminés. Si elle est peu utilisée de nos jours, nous pouvons quand même constater que le blanc d’oeuf a toujours la côte, surtout auprès des sportifs pratiquant une activité de force.

Le mélange Oeuf / Caséine

L’objectif de ce mélange était de se rapprocher le plus possible de l’aminogramme du lait maternel. L’animogramme d’une protéine est en sorte une carte d’identité. Il  permet de connaitre la teneur d’une protéine dans chacun des 20 acides aminés essentielsIl faut savoir que le meilleur animogramme est fourni par la protéine de petit lait, puis viennent la protéine d’oeuf, caséine et enfin la protéine de soja.

La protéine de soja

Si nous venons de voir que l’animogramme de la protéine de soja est le moins bon, elle présente l’avantage de ne pas avoir une origine animale, ce qui convient parfaitement aux végétariens. Par contre, la protéine de soja est très riche en arginine et est assimilée rapidement par notre organisme. Si vous désirez prendre de la masse musculaire, il vous faudra vous tourner vers les autres protéines en poudre pour un maximum d’efficacité. En effet, des études scientifiques ont montré que le différentiel de potentiel anabolique entre le lait animal et le lait de soja était en faveur du premier. Par exemple, environ 90 % de l’apport protéique du lait peut être utilisé par notre organisme alors que pour les protéines de soja, ce taux avoisine les 70 %. Cette différence s’explique en partie que la protéine de soja se dégrade plus rapidement lors de son passage dans nos organes digestifs.

Posts created 2

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut