Réussir des vacances à plusieurs

Réussir des vacances à plusieurs

On les côtoie au travail, dans son quartier, voire dans sa famille et on croit bien les connaître. Est-ce la réalité ? Pour éviter les mauvaises surprises une fois sur place et réussir des vacances à plusieurs, une petite réunion collective, le temps d’un dîner ou d’un week-end sympa peut servir d’utile répétition générale. Parlez de vos envies, de votre tempérament, de votre conception des vacances.

Sans transformer cette réunion en un règlement de comptes anticipé. Dévoilez vos rythmes de vie franchement : lève-tôt ou traîne-tard, sportive ou accro du farniente, fana du soleil sur le sable ou coureur de musées à l’ombre ; expliquez votre vie au quotidien : lâchez-vous du lest question rangement, emploi du temps des enfants, budget ?

Les bagages sans énervement

Faites vos bagages sans vous énerver, cela participe à la bonne mise en condition de tous vacanciers. En rentrant du travail, posez-vous un instant avant de plonger dans les armoires. Cette demi-heure de détente vous rendra plus efficace. Les plus organisées auront préparé une liste. Si vous ne l’êtes pas, faites le tour des pièces, en récupérant dans chacune ce dont vous aurez besoin : vêtement, provisions pour la route, petite épicerie de base pour le séjour, etc. Parmi les oublis les plus agaçants : le chargeur du portable, les papiers de la voiture, l’ordonnance à renouveler, le doudou du petit dernier…

Réduisez le stress du voyage pour réussir des vacances à plusieurs

Si vous voyagez à plusieurs voitures, évitez de rouler l’un derrière l’autre, c’est la meilleure façon de se perdre. Fixez-vous des points de rendez-vous ou faites la route chacun de votre côté. Assurez une bonne ambiance dans la voiture, faites des pauses toutes les heures, donnez à boire aux enfants… Et s’ils se disputent les places – à 3 sur la banquette, tout le monde veut être à côté de la fenêtre – faites-les changer à chaque arrêt ou prévoyez une récompense pour celui ou celle qui écope de la place du milieu. En cas de panne sur l’autoroute, n’appelez pas avec votre portable, il ne permettrait pas au personnel d’assistance de vous localiser. Rejoignez la borne d’urgence la plus proche.

Gérez la répartition des chambres

Avant de sortir les bagages des voitures, mieux vaut attendre que tout le monde soit arrivé à bon port. Contents de se retrouver, vous faites un tour rapide du ‘propriétaire’ et il faut bien se décider à rentrer. Moment délicat, derrière cette porte s’annonce le choix et la répartition des chambres. Dans toutes les maisons de vacances, il s’en trouve toujours une mieux que les autres. Pire, elle a toutes les qualités : plus grande, plus claire, plus confortable, avec cabinet de toilette et vue sur le jardin. A côté les autres ont plutôt triste mine.

Surgit alors la question qui tue : « Qui prend quoi ? » Regards fuyants, airs faussement détachés… A moins de connaître la maison, auquel cas le choix aura été fait d’avance… En cas de conflit, interrogez-vous : quel couple passera le plus de temps dans sa chambre ? Qui a besoin de plus de place avec des enfants petits ? On arrive toujours à se débrouiller. Passé cet instant d’inquiétude, la joie d’être en vacances fait tout oublier…

Réussir des vacances à plusieurs : réglez la question des finances

Les questions d’argent fâchant, mieux vaut s’y préparer. Pas de solution miracle mais des astuces pour éviter les dérapages. Le partage systématique des dépenses engagées par l’un ou l’autre. Outre les courses, pensez aux frais d’essence, souvent oubliés, surtout quand tout le monde, par hasard ou par habitude se sert de la même voiture ! L’ouverture d’un porte-monnaie commun, à formules multiples. Soit, vous jouez l’égalité : chaque famille met la même somme, soit vous privilégiez la proportionnelle selon le nombre d’enfants ou, plus délicat, selon le montant des revenus.

Attention aux susceptibilités ! Pour les courses, à moins d’avoir des amis qui adorent cela (ils sont rares), la participation des tous, à tour de rôle, est conseillée. Un argument pour convaincre les récalcitrants : chacun peut se faire plaisir en achetant ce qu’il souhaite. Dans le respect du budget, bien sûr !

Faites de chaque repas une fête

Table ouverte au petit déjeuner : à chacun son heure, mais fixez des limites, surtout aux ados : passé 11h30, le petit’dèj n’est plus servi. Et le dernier réveillé fera la vaisselle. Au déjeuner : buffet froid. En vacances, on n’a pas tous forcément faim au même moment. Pour répondre à la demande, prévoyez des buffets froids ou encore un « libre-service-frigo ». Au dîner : cuisine pour tous.

Dans tout groupe d’amis, il y a une cuisinière ou un cuisinier. Pour éviter que ce soit toujours les mêmes qui s’y collent, rendez la confection du repas conviviale. Organisez des apéritifs-cuisine où chacun picore en préparant et proposez que chacun, à tour de rôle, réalise sa spécialité. Pour la vaisselle : prenez des gants. Difficile de se retrouver seule à débarrasser la table et faire la vaisselle, pendant que les autres papotent et se prélassent sur la terrasse en buvant leur café, alors tout le monde s’y met !

Relativisez la propreté pour réussir des vacances à plusieurs

Pour le rangement au quotidien de votre sphère privée, pas de règle particulière : tout dépend du caractère de chacun et de sa résistance au désordre. L’entretien des parties communes est une affaire collective. Faites un petit effort pour supporter ce que vous ne tolérez pas chez vous : bien sûr, il y a du sable sur le carrelage et il y en aura tous les jours dans une maison au bord de la plage, alors ces petits grains quotidiens ne méritent pas une crise de nerfs ! Au moment de rendre les clefs, en revanche, la maison devra être impeccable. Mais histoire de profiter de votre dernier jour de détente, pourquoi ne pas prendre quelqu’un pour le ménage ? Contactez l’ANPE ou une association d’aide à domicile.

Et du côte des enfants ?

C’est bien connu, les enfants des autres nous paraissent toujours plus difficiles que les nôtres. Mais le fait de savoir que les autres pensent la même chose rétablit l’équilibre ! Pour les jours de pluie, s’ils ont apporté un cahier de devoirs de vacances, c’est l’occasion ou jamais de l’ouvrir. Pas plus de 45 minutes. Vous pouvez aussi leur proposer de confectionner une sorte de journal de bord de meurs activités. Pour les ados, si les règles peuvent être assouplies, les repères doivent rester stables.

Les vacances sont aussi la période idéale pour leur accorder de nouvelles libertés. « D’accord pour que tu sortes, mais retour à 23 heures. » Mais ne faites pas des vacances un moment sans aucune contrainte, sinon vous risquez de ne pas réussir des vacances à plusieurs. Si vous cédez sur tout, gare au retour à la réalité, la rentrée sera plus dure. Sachez donc posez des limites, ce sont aussi vos vacances, après tout.

Posts created 15

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut